Rechercher

"Je suis fibromyalgique. Puis-je faire une activité sportive?"

Mis à jour : sept. 25

La fibromyalgie se manifeste par des douleurs musculaires dans tout le corps, par des douleurs diffuses, des sensations de brûlures dans les muscles; ces douleurs sont souvent accompagnées d'une sensation de profonde fatigue. Cette maladie atteint essentiellement les femmes de 30 à 50 ans, dans la proportion de 4 femmes pour un homme.

Et pourtant, fibromyalgie et sport n'en sont pas pour autant incompatibles. La fibromyalgie peut même être mieux tolérée grâce à une activité physique d'intensité moyenne.


Une étude récente a montré que sur un groupe de fibromyalgiques, 1/3 d’entre eux voient leurs douleurs diminuer de 35 % en pratiquant 30 minutes de sport entre 5 et 7 jours par semaine. Voici don ce que le sport permet aux fibromyalgiques, en complément d’un traitement adapté :

  • repousser l’invalidité ;

  • diminuer les douleurs du quotidien ;

  • optimiser l’action des traitements médicaux et naturels ;

  • garder le moral.

Si on ne pratique aucune activité physique, un cercle vicieux s’installe : les douleurs liées à la fibromyalgie empêchent les malades de bouger, donc moins ils restent actifs et plus les douleurs s’accentuent. Il est donc primordial de conserver une activité physique d’intensité faible ou moyenne.


Dans un premier temps, il faut privilégier la marche douce et les exercices d’étirements.

Petit à petit, une fois que les personnes se sentent d’avantage en confiance lors de l’effort, il est possible de commencer à pratiquer des activités sportives. Il sera d’abord intéressant de réaliser des activités où le poids du corps est porté telles que la natation, l’aquagym ou le vélo d’appartement.

Passé ce stade de reprise, les exercices d'aérobie peuvent être envisagés (cependant toutes les activités engendrant des impacts au sol répétés devront être évitées, pour ne pas augmenter les sensations de douleurs quotidiennes.)... Combinez à cela des activités physiques à dominante de renforcement musculaire ainsi que de souplesse/relaxation apporteront des bénéfices complémentaires.

Afin d’optimiser la pratique d’une activité physique, il est nécessaire de privilégier les moments de la journée où les sensations de douleurs et de fatigue sont le moins ressenties. Il faut garder en tête que les activités pratiquées doivent être réalisées avec plaisir.

Une séance, peu importe l’activité pratiquée, doit toujours débuter par un échauffement à faible intensité d’une durée de 5 à 10 minutes, afin de préparer l’organisme à l’effort. Par la suite, le corps de séance devra durer au moins 10 minutes d’affilées jusqu’à 45 minutes dans une optique à long terme.

Pour faciliter l’atteinte des 45 minutes visées, il est possible de réaliser plusieurs temps d’exercices de 10 minutes ou plus dans la journée. En fin de séance, une récupération doit être réalisée impérativement selon les mêmes règles que l’échauffement afin de revenir à l’état de repos de façon progressive.



En résumé, activité sportive et fibromyalgie sont des mots qui vont très bien ensemble ;)

8 vues
  • Facebook

©2020 par Severine Bruel. Créé avec Wix.com