Rechercher

Musculation, adolescence et croissance, est-ce compatible ?



On entend souvent dire que la musculation, pratiquée à un jeune âge, a des effets néfastes sur la santé. Elle est perçue comme dangereuse puisqu’elle stopperait la croissance, diminuerait la souplesse, réduirait les capacités cardio-respiratoires et endommagerait les tendons et les articulations des adolescents. Alors, qu’en est-il réellement ? Contrairement aux idées reçues, la pratique de la musculation à l’adolescence n’a pas que des effets négatifs sur le corps. Exercée de façon raisonnable, elle permet la croissance de la masse osseuse et aide le corps à se former.

Et c'est toute la nuance pour en faire bon usage. En outre, la musculation est un sport facilement associable à une autre discipline.

En complément d’un sport de combat, par exemple, elle peut être réalisée dans le but de développer ses qualités et sa vitesse de force. D'un point de vue psychologique, la musculation permet d’accroître l’estime de soi, la confiance en soi et la persévérance. Elle a un fort pouvoir stimulant, en particulier et surtout chez l'adolescent qui se cherche constamment. Donc concrètement, pratiquer la musculation de façon intensive dès l’adolescence (et même à l'âge adulte) pourrait avoir quelques conséquences sur la croissance et sur la santé de manière plus générale.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un sport assez "traumatisant" pour les muscles et les articulations et sans précaution cela peut même s'avérer dangereux. Solliciter excessivement notre squelette peut également mener à des traumatismes du dos. Quelques règles simples à respecter surtout lorsque l’on commence la musculation, soyez prudent:


1. Eviter de porter des charges trop lourdes et de réaliser des entraînements intensifs. Certains exercices sont fortement déconseillés aux adolescents dont les points faibles sont la colonne vertébrale, les ligaments et les cartilages : le squat, le développé assis avec barre et le soulevé de terre.

2. Il est fortement déconseillé de commencer la musculation avant 15 ans, en particulier pour les jeunes filles. Avant cet âge, concentrez-vous plutôt sur des activités fitness, cardio training. Si vous débutez la pratique, suivez les conseils d’un coach diplômé d'Etat et expérimenté qui vous indiquera les bons gestes à réaliser. Rien n’est plus mauvais que de mal exécuter les mouvements, au risque de se blesser ! 3. Faites particulièrement attention à vos articulations, elles sont fragiles lorsque vous êtes en pleine croissance ! 4. Ne vous montez pas la tête avec les techniques de prise de masse, de régimes ou de sèche, ce sont des notions réservées aux sportifs et athlètes plus avancés. 5. Mangez sainement, à votre faim, en évitant tout ce qui est compléments alimentaires, car ils sont non adaptés à votre corps encore en croissance. 6. Intégrez des exercices d’assouplissement à vos entraînements pour conserver votre souplesse. 7. Pratiquez la musculation en complément d’un autre sport tel qu’un sport collectif ou d’endurance pour développer vos capacités cardio-respiratoires. 8. Pour une pratique modérée, entraînez-vous d’abord une fois par semaine, en plus d’un autre sport. Augmentez le nombre de séances au fur et à mesure. 9. Ne le faîtes jamais seul!! Pourquoi ne pas réaliser ce sport avec l’un de vos parents pour accentuer votre motivation et ajouter de la convivialité à vos entraînements ? Quoi qu'il en soit avant toute chose et c'est primordial consultez un médecin afin de savoir si vous pouvez pratiquer cette activité… Enfin, sachez que la musculation au poids de corps, et c'est là le meilleur appareil de musculation, est particulièrement recommandée parce qu’elle permet de travailler force, endurance, résistance, puissance mais aussi souplesse à l’aide d’entraînements progressifs pour conserver la motivation. Ces exercices ne sont pas dangereux ou traumatisants puisqu’ils se font au poids du corps. En définitive, commencer à pratiquer la musculation à l’adolescence n’empêche pas de grandir si cela est fait avec prudence. Les effets de cette activité sur le corps varient en fonction des personnes mais à l’heure où la "mal-bouffe" et donc l'obésité touche toujours plus de jeunes, elle peut être efficace si elle est associée à une activité cardio!

3 vues
  • Facebook

©2020 par Severine Bruel. Créé avec Wix.com